Salut/Salam: le dialogue entre chrétiens et musulmans part de Namur

Il y a quelques années, nous avons pris contact avec la mosquée de la rue Marie-Henriette à Namur, afin de créer un petit groupe de rencontre entre chrétien et musulmans.

Il se fait qu’au même moment, des personnes du côté de la mosquée cherchaient à établir un contact semblable. Pour être francs, nous ne savions pas trop bien ce que nous cherchions exactement : activités communes, discussions, … ?

Nous avons donc commencé, il y a cinq ans, par une grande visite commune de la mosquée et d’une église, suivie d’un goûter tous ensemble.

Il y a eu à ce moment de nombreux participants. Cette activité a été suivie de la préparation pendant presque un an, d’une pièce de théâtre ayant pour thème le racisme, jouée par les enfants du groupe, et présentée au public lors d’un festival interculturel aux abattoirs de Bomel (Namur).

Entre temps, nous avons trouvé un nom pour notre petit groupe : Salut/Salam.

Plusieurs fois, nous avons organisé aussi des soirées de discussion autour de thèmes variés. Cependant, les moments les plus forts de nos rencontres, ceux où nous avons tous je pense pris le plus de plaisir, sont ceux où nous avons réalisé des activités ou vécu des moments de manière plus simple et plus pratiques, comme par exemple : 

  • une après-midi de cuisine tous ensemble, où chacun apportait une recette et « dirigeait » un atelier pour la préparer. Cette après-midi s’est terminée par la consommation ensemble de tout ce que nous avons préparé ! Nous avions bénéficié pour cela de la mise à disposition gratuitement de l’école Notre-Dame à Salzinnes et de ses cuisines ;
  • La visite guidée d’une exposition à Bruxelles sur les rapports entre l’Islam et l’Europe au cours de l’histoire, terminée par un agréable moment bruxellois à la brasserie « La mort subite » (consommation de bière pas obligatoire ☺ ) ;
  • Plus récemment ce mois de juin, une journée à Chevetogne avec les familles. Pique-nique, échange sur le thème de la nature (qu’en dit l’Evangile, qu’en dit le Coran ?) pendant que les enfants jouaient sur les différentes aires de jeu. C’est de cette journée que vient la photo de groupe ci-joint.

Au cours du temps, après le premier grand élan initial, le groupe s’est bien sûr un peu réduit, chacun ayant des activités diverses. Mais à présent, il y a un noyau dur, où l’on sent se développer, au fil des rencontres, une véritable relation d’amitié et de confiance.

À ce noyau viennent s’ajouter de nouveaux venus, entraînés par l’un ou l’autre de notre groupe, vraiment désireux de créer un contact durable.

Et peut-être que cela se produit plus encore via le vécu d’activités pratiques et ludiques que par les grandes tables de discussion, même si celles-ci restent toujours intéressantes

Ensemble nous prenons conscience qu’en dehors de nos différences, que nous ne cherchons en aucun cas à aplanir car c’est elles qui font ce que nous sommes, nous avons un patrimoine et des aspirations communs :

Le plaisir de rencontrer l’autre, le désir de léguer à nos enfants un monde de paix, de compréhension et de dialogue, et puis cette fameuse « maison commune », notre terre en danger mais aussi pleine d’espérance, … Le groupe est grand ouvert. Alors bienvenue à tous ceux qui veulent nous rejoindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *